Chatterie Som de Kismayou, somali, abyssin, chat, chaton, élevage familial, chat de race
Chatterie Som de Kismayou, somali, abyssin, chat, chaton, élevage familial, chat de race

Historique

Chat renard, chat écureuil… On a fait beaucoup de comparaison pour décrire le Somali. Il est vrai qu’avec son regard mordoré et sa belle robe lumineuse, c’est un chat impressionnant qui n’a rien à envier aux plus belles créatures sauvages.

D’hier à aujourd’hui,

L’origine du Somali est une des plus contreversée qui soit. Est-il apparu de manière spontanée dans des portées d’Abyssins ou est-il issu d’une hybridation avec une autre race de chats à poil long ? Personne ne le sait avec certitude. On sait en revanche que depuis fort longtemps de petits chats poilus et duveteux naissaient dans des portées d’Abyssins.

Dans le meilleur des cas, ils étaient bien vite donnés avant que leur présence ne s’ébruite. Jusqu’en 1963, lorsque Mary Mailling, éleveuse d’Abyssins, introduisit subrepticement un petit « poil long » à l’exposition féline de Calgary. Devant les éleveurs médusés, le juge, loin de rejeter le chaton, tomba sous le charme et demanda à Mary de le lui confier.

En même temps aux Etats-Unis, Evelyne Mague commençait à sélectionner des « poil long » après s’être aperçue que deux de ses Abyssins étaient porteurs du gène. Cette pionnière eut aussi l’honneur de baptiser la variété du nom de Somali. Mais la route fut longue pour faire reconnaître les Somalis, car les éleveurs d’Abyssins s’obstinaient à nier la présence du poil long dans leurs lignées. En 1976, un groupe d’éleveurs présenta un dossier complet sur l’origine du Somali lui permettant d’être présenté en Championnat. En 1978, la race était reconnue par la Cat Fancier Association, la plus grande fédération féline américaine puis par toutes les autres associations mondiales.